Le Labosaïque

Le Labosaïque est un projet autour des pavages et des transformations du plan et de l'espace, développés par le LMNO depuis 2010. Il a été lauréat en 2011 du Prix Musée Schlumberger, concours ouvert à toutes les équipes de recherche de Basse-Normandie et ayant pour objectif d’encourager les initiatives originales en matière de médiation scientifique. La dotation du prix nous a permis de construire divers objets et par la suite divers partenaires nous ont permis d'enrichir notre matériel. Voici la description de ces objets :

  • Un millier de pièces aimantées pour reproduire des portions de pavages du plan et en particulier représenter chacun des 17 types de pavages périodiques. D’autres jeux de pièces très simples (triangles, quadrilatères, polygones réguliers) permettent d’étudier quelles pièces réalisent (ou ne réalisent pas) des pavages. Un plateau tournant et des miroirs sur pied permettent ensuite de reconnaître les symétries miroirs, les rotations et les translations
  • Deux chambres de miroirs permettent de construire des pavages par symétries miroir. Chambre triangulaire : hauteur 27cm, base: triangle équilatéral d’environ 58 cm de côté. Cette chambre se compose de trois rectangles qui s’emboîtent. On a construit des pièces (en pvc) à insérer à l'intérieur de la chambre pour obtenir des pavages du plan. Chambre carrée : hauteur de 26 cm et base de 26 cm de coté. La chambre est une boîte ouverte avec des miroirs sur les faces verticales dont une qui présente en bas une fente de 3 mm pour insérer des dessins ou des images.
  • Un miroir articulé et des équerres «exotiques» conduisent le public à comprendre pourquoi il n'y a qu'un nombre fini (et même très petit!) de pavages périodiques possibles.
  • On dispose aussi de plus de mille pièces pour construire des pavages de Penrose et en collaboration avec le LMRS plusieurs activités ont été conçues pour permettre au public d'explorer (à divers niveaux, du primaire au lycée) des aspects surprenants des pavages apériodiques.
  • Trois types de kaléidoscopes avec trois miroirs concourants qui permettent de retrouver les symétries des polyèdres platoniciens: ceci permet au public de comprendre les réflexions dans l’espace ainsi que leurs compositions, mais aussi d'avoir un aperçu de la notion d’action sur un ensemble et de domaine fondamental.